Edad de oro fait référence au mythe de l’Eldorado, de l’âge d’or. Avec ce travail Arnaud Rochard se confronte à l’utopie. Dans la série de monotypes produits pour cette exposition, la figure du conquistador apparait recourant avec celle du chevalier solitaire ou de la mort. 
Les personnages sont dans une quête. 

Dans la série d’estampages, l’artiste a utilisé la couleur jaune pour représenter une jungle luxuriante, métaphore de l’or que cherchaient les conquistadors en arrivant au Mexique.



Arnaud Rochard a bénéficié cet année d’une aide à la production d’œuvres que l’association à mis en place en partenariat avec Arkea Banque Entreprises et Institutionnels. Il a produit une cinquantaine œuvres autour de ses thèmes privilégiés : la forêt vierge, le mythe du paradis perdu, la quête. 

Jeune lauréat (33 ans) tout récent du prix national Pierre Cardin de l’Académie des Beaux-Arts pour son travail de gravure, il a expérimenté dans cette toute nouvelle série des techniques mixtes réunissant la gravure, l’estampe et la peinture. 

Son univers romantique s’inspire autant des gravures de Gustave Doré, des paysages de Gauguin à Pont Aven qui rêve déjà des îles du Pacifique que d’un étrange Noël de Tim Burton. 

Les œuvres sont exposées actuellement dans le siège d’Arkea Banque E&I et un livre sortira au printemps 2020  en coédition avec Les éditions de Juillet.

Ci-dessous des vues de l’accrochage. Photos © Karl Nuail

BIO EXPRESS :

Arnaud Rochard travaille la gravure sous toutes ses formes, sur bois, aquatinte, eau forte. Son travail éminemment romantique place le sensible devant la raison. Il est fasciné par l’histoire des images gravées et celles à caractère graphique en général (illustrations, papier peint, affiches de propagande) dont il nourrit son travail. Partagé entre un univers onirique en noir et blanc de jungles à la végétation foisonnante il oriente récemment son travail vers des paysages de paradis perdus contemporain qui oscillent entre la bi dimension et la perspective. L’arrivée de la couleur le ramène à ces origines bretonnes. Il convoque picturalement l’école de Pont Aven et partage les aspirations de Gauguin à fantasmer sur un autre monde, au-delà du rêve.

Né en 1986 à Saint Nazaire, vit et travaille à Bruxelles et Guérande.