Des proches et des lointains, Denis Orhant

Orhant 2 juin

Jusqu’au 31 décembre 2015, la Galerie Net Plus présente les travaux récents de Denis Orhant.

Organisée en partenariat avec notre mécène historique, la société Net Plus, cette exposition offre un parcours rétrospectif parmi les dernières œuvres de Denis Orhant, touchant à la pluralité de ses travaux, de la peinture à la sculpture, sans oublier les dessins inédits de ces derniers mois.

L’artiste explique le choix du titre de l’exposition :

« Des proches et des lointains » me permet de bien prendre en compte l’ensemble diversifié de mes pratiques en quatre mots. Il représente des figures qui sont juste devant nous, ou très loin. Des figures qui ont une identité propre ou juste une silhouette, proches de notre univers ou pas ».

Cette exposition n’est pas pensée pour créer des catégories parmi les séries ou les techniques, qui, au contraire, dialoguent entre elles, pour rythmer le regard des visiteurs. Le spectateur entre dans un univers foisonnant, à la découverte de l’imaginaire de l’artiste. Un imaginaire qui a ses sources autant dans l’histoire de l’art que dans la multitude d’images que les médias diffusent au quotidien.

La force du geste et la finesse du pinceau

Les peintures de Denis Orhant résultent de la maîtrise de deux gestes. Le premier, violent, fait plier la matière picturale à la pression de la raclette : une tâche, un sillon de peinture avec des écueils, des glissements. Le deuxième, patient et méticuleux, celui du pinceau : un geste précis et précieux qui peut devenir une histoire :

« Avec cette posture je veux donner à voir la destruction. La destruction de la précédente toile par de la salissure. J’obstrue certaines parties, je recouvre. Ce que j’aime dans ces peintures c’est leur non propreté. C’est de ce débris qui naissent des rencontres, des idées. Des collusions improbables que notre esprit ne pourrait pas imaginer ».

Les figures suggérées sont extraites d’images complexes, parfois traversées par le tragique (enfants de rue, bagarres, Lampedusa, des manifestants etc.). Décontextualisées, elles trompent le regard du visiteur, dans un espace flottant et ambigu aux apparences d’une scène estivale.

Une peinture née de l’erreur et du débris

La destruction et l’accumulation participent au processus de création de l’artiste, pour qui la peinture naît aussi de l’erreur et du débris. Couche après couche, l’abstraction de la matière et la figuration du geste créent des nouveaux paysages fluides, où ses personnages habitent.

« Je fais de la sculpture comme peintre…».

La pratique du collage est très présente dans le travail de Denis Orhant, en peinture comme en sculpture. Depuis quelques années, il utilise des photos qu’il récupère sur des journaux ou sur le net. Ces images seront ensuite assemblées pour créer une peinture où la figuration est plus suggérée qu’affirmée et où le geste pictural est très présent :

« Pour moi le mot de collage signifie rencontre. Pour revenir à la série des « Peuplement », je ne suis pas intéressé uniquement à reproduire des images de façon photographique, mais à les poser dans un lieu, un espace qui soit celui de la peinture ».

A travers l’assemblage de figurines frivoles en céramique, l’artiste crée des sculptures excentriques et fragiles, à l’équilibre instable. Autonomes ou en dialogue étroit avec les peintures présentées, elles s’inscrivent dans l’espace de

Bio express :
Né en 1960 à Vitré, Denis Orhant vit et travaille à Rennes. Il étudie la peinture aux Beaux-Arts du Mans et de Rennes, et, à partir des années 1980, dans l’atelier de Pierre Antoniucci. Il commence à peindre, dessiner et sculpter il y a un peu plus de 30 ans. Les dix premières années, il pratique une peinture figurative et expressive, aux moyens et aux supports traditionnels. Cette peinture évolue ensuite vers l’abstraction. Depuis 2005, il est enseignant au Département Arts Plastiques de l’Université de Rennes.


Denis Orhant
« Des proches et des lointains »,
Peintures et sculptures récentes
Jusqu’au 31 décembre 2015

Galerie Net Plus
40 rue du Bignon
35 135 Chantepie, France
Entrée libre, du lundi au vendredi, de 9h à 18h
Visites commentées sur rendez-vous (02 99 22 77 99)