[À l’ouest] La pêche à terre

6/7

Depuis le 1er avril et jusqu’au 28 mai, nous présentons l’exposition « À l’ouest », de l’artiste Irène Jonas.

Nous avons le plaisir de vous annoncer la réouverture de la galerie Net Plus, dès aujourd’hui, exclusivement sur réservation. Cependant, nous voulions continuer sur notre lancée et vous proposer chaque semaine, jusqu’à fin mai, de lire sur notre blog un article concernant les différentes séries présentées à la galerie Net Plus. Vous pouvez également retrouver une visite virtuelle de l’exposition.

L’Armor, zone maritime, pays du littoral breton. L’Armor, s’oppose à l’Argoat, l’intérieur des terres. Les activités y sont très différentes, tout comme les populations. Le rivage breton accueille de nombreux vacanciers, mais les travailleurs y sont légion. Été comme hiver, le labeur ne s’arrête jamais dans les ports du Pays Bigouden. 

Il y a plusieurs années, Irène Jonas a entamé un travail photographique sur les métiers de la pêche en Bretagne. Elle s’est plus particulièrement intéressée aux professions qui s’exercent, non pas en mer, mais bien sur terre, dans les ports bretons. Appareil photo en main, c’est à Guilvinec-Léchiagat qu’elle s’est rendue pour rendre compte de cet aspect de la pêche souvent oublié. Dans cette série, on côtoie les travailleurs des ports dans leur quotidien. On y voit les bateaux se faire réparer sur l’aire de carénage, on assiste à plusieurs étapes, de la réparation pure jusqu’au nettoyage des coques. Encore une fois, les personnages qui peuplent ces images sont anonymes, tous flanqués de leur ciré jaune. Si on distingue un visage derrière une hélice, impossible de reconnaître son propriétaire. Ils sont à la fois mis sur le devant de la scène, et cachés au regard des spectateurs. Cela donne un aspect intemporel aux métiers qu’ils exercent, des professions dures, souvent oubliées, mais qui sont parfaitement indispensables à l’industrie de la pêche : forgerons, peintres, mécaniciens, charpentiers …

Ces clichés, à l’origine en noir et blanc, que vous pouvez retrouver sur son site internet, l’artiste les a repris, quelques années plus tard, pour y effectuer un travail de peinture. Comme pour ses autres œuvres présentées à la galerie Net Plus, Irène Jonas vient poser une couche de peinture à l’huile sur les tirages photographiques, donnant aux images un aspect intemporel.

Un bel hommage en couleur pour ces hommes et ces femmes qui travaillent quotidiennement dans les ports bretons, malgré le vent et la pluie.

Charlotte Marie

_DSC7434
2021-05-16 09.28.24
2021-05-16 09.29.37
Exit full screenEnter Full screen
previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow

Vues d’expo © Laurent Grivet

Vues des œuvres © Charlotte Marie

Facebooktwitterpinterestlinkedin